GT Cup Open – Hungaroring : deux nouveaux podiums et leader du général !

GT Cup Open – Hungaroring : deux nouveaux podiums et leader du général !

GT Cup Open Europe – Hungaroring (6-7 Juillet 2019)

Nous arrivons en Hongrie avec un nouveau statut : nous sommes leader du championnat ! L’écart avec nos concurrents est maigre (4 points au général) voire inexistant (égalité au classement AM). Cette 3e manche du championnat marquera la mi-saison, nous tenterons tout pour rester leader à l’issue des 2 courses du week-end.

Les qualifs

Après de bons essais libres durant lesquels Niki fait le 2nd meilleurs temps, l’heure de la première qualif a sonné. Une qualif plutôt réussie puisque Niki prend la 4e position et la 2nde en catégorie AM derrière un poleman totalement intouchable (2s d’écart avec le 2nd). En Q2, malgré une amélioration de près d’une seconde, nous partirons de la 5e place sur la grille. Le niveau est clairement monté d’un cran ! Il va falloir s’accrocher pour cette 2nde course du week-end.

Les courses

Notre pilote suisse réalise une première course très propre. Hormis la petite frayeur en début de course (20e minute) et un passage dans l’herbe sans conséquences, Niki suit le rythme des pilotes de tête. Un podium est alors envisageable. Après l’arrêt aux stands, un écart est creusé mais Niki se rapproche à moins de 4s de retard à 10 minutes de la fin. La victoire AM est alors à sa portée. Mais il n’arrive pas à combler l’écart et doit se contenter d’une 4e place au général et une 2nde place AM.

Comme nous l’attendions, cette course sera plus mouvementée que la veille. Départ compliqué durant lequel Niki se retrouve vite 9e après une sortie de virage un peu large (au même endroit qu’en course 1). Débute alors la remontée jusqu’en 5e position avec de très beaux dépassement comme celui sur la McLaren 570s N°18 (17e minute). Mais il était trop difficile de défendre la place face à la Lamborghini Pro-Am N°6 (victorieuse la veille et qui finira finalement 2e). On termine ce week-end par une 3e place AM (6e au général). 
Difficile également de viser la victoire AM face aux Lamborghini de nos concurrents qui paraissent plus véloces…

A l’issue de ce week-end, et donc à la mi-championnat, nous conservons la tête des classements scratch (avec 6 points d’avance) et AM (avec 2 points d’avance). On le sait, pour jouer la victoire dans un championnat, il faut marquer des points à chaque course et éviter les abandons. Ce que nous faisons parfaitement pour le moment. Pourvu que ça dure !

Prochain rendez-vous : Silverstone (7-8 Septembre 2019).

Résultats :

Q1 : 4e
Q2 : 5e

Course 1 : 4e (2e AM)
Course 2 : 6e (3e AM)

Tous les résultats du week-end : www.gtcupopen.net

>> Classement du championnat

Photos

Résumés vidéos des courses

GT Cup Open – Spa : un week-end belge radieux !

GT Cup Open – Spa : un week-end belge radieux !

GT Cup Open Europe – Spa-Francorchamps (8-9 Juin 2019)

Après un premier week-end de course sur le circuit Paul Ricard du Castellet en ouverture du tout nouveau championnat GT Cup Open Europe, direction la Belgique et son magnifique circuit de Spa-Francorchamps pour la 2e étape. Fort d’un podium (3e) dans le Var, les ambitions sont élevées : objectif podium.

Les qualifs

Dès les essais libres, Niki se montre à l’aise sur le circuit belge (3e et 2e). Cela se confirme lors de la première séance qualif avec une belle 3e position qui nous place idéalement pour la course (1er AM). La qualif 2 de dimanche ressemble à la première avec une 3e position qui se profile avant un dernier tour monstrueux de notre pilote Suisse. Etant toujours à la limite et frôlant la sortie de piste à plusieurs reprises, Niki passe sous le damier raflant la pôle de plus d’une demie seconde (0,513s).

Les courses

La première course du samedi débute sous une légère pluie. Après un bon départ, Niki est dans le groupe de tête. Après avoir dépassé la McLaren 570s N°7, un duel 100% Porsche 911 GT3 Cup commence. Après être resté longtemps derrière la N°3, Niki trouve finalement la faille et prend la 1ere position à 12′ de la fin de la course et parvient à gérer son avance jusqu’au damier. Première victoire dans ce championnat !

La course 2 se jouera après l’arrêt aux stands. Le premier relais sera mené de bout en bout par Niki qui est à la lutte avec l’une des Lamborghini Huracan bien plus en forme que la veille. Après l’arrêt aux stands, Niki ressort en 2nde position entourée par 2 GT italiennes. Niki tente immédiatement de reprendre l’avantage mais commet une erreur en doublant le leader et fait une sortie de piste sans conséquences (on évite le bac de peu). Alors en 4e position, Niki profite d’un tête à queue du N°27 dans les ultimes secondes de la course pour prendre la 3e place. Le dernier tour sera mouvementé puisqu’il faudra défendre le podium jusqu’au drapeau à damier (0,150s à l’arrivée).

Grâce à ces beaux résultats, nous prenons la tête du championnat (scratch et AM). Une belle opération avec de partir en Hongrie sur le Hungaroring dans un mois (6-7 Juillet 2019).

Résultats :

Q1 : 3e
Q2 : 1er

Course 1 : 1er (1er AM)
Course 2 : 3e (3e AM)

Tous les résultats et classements ici : www.gtcupopen.net

Photos

Résumés vidéos des courses

A Vendre : Norma M30 LMP3

A Vendre : Norma M30 LMP3

  • 2018
  • 1 saison en VdeV
  • 11 000 km
  • Moteur et boîte révisés : 1 500 km
  • Révisée, prête à rouler

Prix de vente : 160 000€ HT

 

Fiche technique : 

 

>> Châssis Carbone Monocoque, Carrosserie Carbone – Kevlar

  • Longueur : 4,6m
  • Largeur : 1,9m
  • Hauteur : 1,1m
  • Poids : 900kg
  • Réservoir : 100L
  • Jantes : 18’’

>> Moteur :

  • Nissan V8 VK50
  • Cylindrée : 5000cc
  • Puissance : 420cv
  • Boîte séquentielle 6 vitesses

2 podiums à Dijon, 1 au Castellet

2 podiums à Dijon, 1 au Castellet

Ultimate Cup Series – Dijon (26-27 Avril 2019)

Pour la 2e manche de la saison en Ultimate Cup Series, nous prenons la direction de la Bourgogne et le circuit de Dijon-Prenois. La première de la saison à Estoril ne fut pas une grande réussite en terme de résultats (abandon pour la 72 alors aux avant-postes), on a à cœur de se rattraper ce week-end !

Au niveau des équipages, seule modification : William Cavailhes intègre l’équipage de la 3 en catégorie Ultimate Gentleman.

  • #3 : Jean-Lou Rihon, Frédéric Croullet, William Cavailhes
  • #72 : Maxime Robin, Arnold Robin

La qualif

Les essais qualif (en 3 temps) débutent sous la pluie et se termineront sur piste quasi-sèche. Arnold Robin sur la 72 prendra part aux 2 premières séances avec une belle réussite : P3 en Q1 et en Q2. Maxime Robin, dans la troisième séance, fera le 5e temps ce qui nous offre la 2nde place sur la grille (moyenne des 3 temps). Pour la 3, la belle perf est à mettre au crédit de William Cavailhes (2nd de la Q2). Malheureusement ce sera plus compliqué pour ses coéquipiers : P13 pour Jean-Lou Rihon en Q1 et P12 pour Frédéric Croullet. La 3 partira tout de même 5e sur la grille et 1er Ultimate Gentleman !

L’endurance de 4h

Sur piste humide durant les 4h, la course se déroulera sans problèmes majeurs pour la 72 qui prendra rapidement les commandes (au 5e tour) et ne lâchera pas la première place jusqu’à la fin. La gestion parfaite de l’avance permettra à Arnold de terminer tranquillement le travail avec 55 secondes d’avance sur le 2nd (alors qu’on a compté jusqu’à 3 tours d’avance). Première victoire de la saison pour le Team ! Et donc première victoire en Ultimate Cup Series.

Pour la 3, comme on aurait pu le craindre, le départ est compliqué avec un recul de 5 places au classement pour être 10e au bout d’une heure. Par la suite, l’objectif est clair : rentrer dans 3 premiers Ultimate pour obtenir le premier podium de la saison. Chose faite puisque nous terminons 9e et 2nd Ultimate. Premier podium également pour cette auto qui tentera de continuer à progresser dans ce classement Gentleman.

Résultats :

Qualif :
#72 : 2e
#3 : 5e (1er Ultimate Gentleman)

Course – 4h :
#72 : 1er
#3 : 9e (2e Ultimate Gentleman)

Tous les résultats et classements ici : www.its-results.com

GT Cup Open Europe – Castellet (27-28 Avril 2019)

Court déplacement pour cette 1ère manche de la GT Cup Open Europe puisque c’est sur le Circuit Paul Ricard du Castellet dans le Var que va se dérouler la toute première course de ce nouveau championnat lancé par GT Sports. En support de l’International GT Open, cette Cup est réservée au GT inférieures aux GT3. De notre côté, Niki Leutwiler a choisi la Porsche 911 modèle 991 GT3 Cup de 2e Génération. Après un titre en GT4 European Series en 2018, l’association avec le pilote suisse nous permet de fonder de bons espoirs dans cette nouvelle catégorie qui présente un format similaire (2 qualifs et 2 courses de 55 minutes avec arrêt aux stands)

Les qualifs

Une qualif le samedi, une le dimanche mais même résultat : P5 (3e AM en Q1 et 4e AM en Q2). Malgré une BOP (Balance Of Performance), l’écart entre les autos existe notamment avec les Lamborghini Huracan Super Trofeo qui sont plus rapide. Nous somme tout de même satisfait de ce résultat puisque nous plaçons par 2 fois notre N°22 en première place parmi les Porsche.

Les courses

Après un bon départ Niki se retrouve 3e avant de prendre la 2nde place dans le premier tour. Mais rapidement, il a dû laisser sa place à la Lamborghini plus véloce et s’installer en 3e position. Place qu’il ne lâchera pas jusqu’au terme de la course.

La course 2 sera bien plus animée ! Après un départ moyen, Niki se retrouve à lutter avec une Mercedes AMG pour le gain de la 5e place. Il effectue le dépassement mais quelques secondes plus tard il part à la faute. Heureusement le circuit a des dégagements importants et permet à Niki de reprendre la piste mais en fin de peloton. C’est alors que le bal des dépassements commence. Niki réalise de belles passes d’armes et remonte au classement. Il fait le spectacle mais ce ne sera pas suffisant pour accrocher un podium, il manquait quelques minutes de course… Il limite les dégâts au classement avec cette 5e place et 4e AM puisqu’il pointe 3 au général et 2e AM.

Résultats :

Q1 : 5e
Q2 : 5e

Course 1 : 3e (2e AM)
Course 2 : 5e (4e AM)

Tous les résultats et classements ici : www.gtcupopen.net

A Vendre : Porsche Cayman Clubsport MR GT4 – Hirschi

A Vendre : Porsche Cayman Clubsport MR GT4 – Hirschi

  • Modèle de 2016 équipé du kit Manthey Racing 2017
  • 1 saison en Club Porsche Suisse + 2 courses en GT4
  • 3 set de roues supplémentaires
  • Moteur : 4 800 km
  • Révisée, prête à rouler

Prix de vente : 119 000€ HT

Fiche technique : 

>> Carrosserie en alliage Aluminium-Acier

  • Longueur : 4,438m
  • Largeur : 1,978m (AV), 2,002m (AR)
  • Poids : 1300kg
  • Réservoir : 100L
  • Jantes : 18’’

>> Moteur :

  • 6 Cylindres à plat
  • Cylindrée : 3800cc
  • Puissance : 385cv
  • Boîte séquentielle 6 vitesses

A Vendre : Porsche Cayman Clubsport MR GT4 – Leutwiler

A Vendre : Porsche Cayman Clubsport MR GT4 – Leutwiler

  • Voiture championne GT4 European Series 2018 – AM
  • Modèle de 2016 équipé du kit Manthey Racing 2017
  • 2 saisons en GT4 European Series
  • 3 set de roues supplémentaires
  • Moteur : 10 500 km
  • Révisée, prête à rouler

Prix de vente : 115 000€ HT

Fiche technique :  

>> Carrosserie en alliage Aluminium-Acier

  • Longueur : 4,438m
  • Largeur : 1,978m (AV), 2,002m (AR)
  • Poids : 1300kg
  • Réservoir : 100L
  • Jantes : 18’’

>> Moteur :

  • 6 Cylindres à plat
  • Cylindrée : 3800cc
  • Puissance : 385cv
  • Boîte séquentielle 6 vitesses

VdeV-Estoril : Une finale à oublier…

VdeV-Estoril : Une finale à oublier…

L’heure de la finale VdeV Endurance Series a sonné !! Direction le Portugal et le circuit d’Estoril (proche de Lisbonne) pour une course de 6h gratifiée d’un coef 2 au niveau des points au championnat. Le titre est encore jouable pour la 72, 3e avant ce meeting avec 14pts de retard. La mission risque d’être compliquée puisqu’il faudra terminer le plus haut possible tout en devançant nos 2 voitures concurrentes (la 22 d’Inter Europol Compétition et la 26 de Wimmerwerk Motorsport) de 3 places au moins.

Au niveau des équipages, on reste dans la continuité du Mans (ce qui ne fut pas toujours le cas cette saison) avec :

  • #9 : Cyril Denis, Jean-Lou Rihon, Frédéric Croullet
  • #72-Sarthe Objectif 24 : Maxime Robin, Arnold Robin, Philippe Paillot

La qualif

Après une journée d’essais passée sous la pluie, la séance qualif de samedi matin se déroulera sur piste sèche. De nouveaux repères à prendre et deux stratégies : pour la 72 seuls les frères Robin piloterons avec la mission pour Maxime de placer la voiture le plus haut possible sur la feuille des temps ! Pour la 9, les 3 pilotes effectuerons des petits relais de 10 minutes chacun. L’issue est conforme aux estimations avec une 7e place pour la 72 et 10e pour la 9.

L’endurance de 6h

Chaque pilote va faire un relais de 2h et la stratégie est la même pour les 2 voitures : terminer le relais par les pilotes les plus rapides (Maxime Robin pour la 72 et Cyril Denis pour la 9). Le départ est donc réservé à Arnold Robin et Fred Croullet.

L’entame est émaillée par de nombreuses sorties et safety car dont quelques unes à mettre à notre actif…

Malgré cela, le début de course est plutôt bon pour la 72 (5e au bout d’1h) mais un bac va anéantir le travail effectué. Sur ce circuit d’Estoril, les bacs sont nombreux et proches de la piste ce qui ne pardonne pas dès la moindre erreur. Un temps précieux est perdu et fera partir Philippe pour le 2nd relais en 17e position… Ce dernier effectuera un beau relais avec une remontée en 7e place mais au moment de rentrer aux stands au bout de 4h de course, la courroie lâche… L’opération est compliquée puisque la courroie est très difficile d’accès sur ces LMP3, mais la décision est prise de tenter le tout pour le tout (car la 22 d’InterEuropol est bloquée elle aussi aux stands pour problème technique et si la 26 doit abandonner, les points pour avoir terminer la course peuvent valoir cher !). L’exploit est réalisé par notre équipe de mécanos exceptionnelle qui en moins de 40 minutes ont démonté la voiture, changé la courroie et remonté la voiture et donné à Maxime une auto compétitive car celui-ci améliorera le meilleur temps de l’équipage. Nous terminons donc loin, à la 12e place, ce qui nous fait reculer au général à la 6e position…

Pour la 9, les espoirs de bien figurer étaient présents. Alors qu’en début de course, la voiture se plaçait entre la 7 et 9e position, une sortie de piste (elle aussi…) fera perdre beaucoup de temps. Surtout qu’il s’agissait du dernier tour avant de rentrer aux stands pour Fred. Dès lors, la bataille se jouera à l’arrière du peloton autour des 14/15e positions. Cyril Denis effectuera un relais sérieux pour remonter en 11e position finale.

La déception est le sentiment prédominant pour cette dernière course de la saison. 

Nous avons tout de même vécu une saison au-delà des espérances compte tenu du contexte et des changements survenus en début de saison (suite au meeting de Barcelone). On réalise sur la saison : 4 podiums dont 2 victoires et la possibilité d’aller chercher le titre sur la dernière manche en seulement 6 courses pour la 72. Pour la 9 et les nombreuses modifications d’équipages où seul Jean-Lou Rihon fera la saison complète, l’objectif était de découvrir la voiture et de faire des courses les plus propres possibles.

Résultats :

Qualif (classement en PDF) :
#72 : 7e
#9 : 10e

Course – 6h (classement en PDF) :
#72 : 12e
#9 : 11e

Classement Championnat LMP3 2018 : classement PDF

Tous les résultats et classements ici : vdev.fr/resultats2018