GT Cup Open – Spa : un week-end belge radieux !

GT Cup Open – Spa : un week-end belge radieux !

GT Cup Open Europe – Spa-Francorchamps (8-9 Juin 2019)

Après un premier week-end de course sur le circuit Paul Ricard du Castellet en ouverture du tout nouveau championnat GT Cup Open Europe, direction la Belgique et son magnifique circuit de Spa-Francorchamps pour la 2e étape. Fort d’un podium (3e) dans le Var, les ambitions sont élevées : objectif podium.

Les qualifs

Dès les essais libres, Niki se montre à l’aise sur le circuit belge (3e et 2e). Cela se confirme lors de la première séance qualif avec une belle 3e position qui nous place idéalement pour la course (1er AM). La qualif 2 de dimanche ressemble à la première avec une 3e position qui se profile avant un dernier tour monstrueux de notre pilote Suisse. Etant toujours à la limite et frôlant la sortie de piste à plusieurs reprises, Niki passe sous le damier raflant la pôle de plus d’une demie seconde (0,513s).

Les courses

La première course du samedi débute sous une légère pluie. Après un bon départ, Niki est dans le groupe de tête. Après avoir dépassé la McLaren 570s N°7, un duel 100% Porsche 911 GT3 Cup commence. Après être resté longtemps derrière la N°3, Niki trouve finalement la faille et prend la 1ere position à 12′ de la fin de la course et parvient à gérer son avance jusqu’au damier. Première victoire dans ce championnat !

La course 2 se jouera après l’arrêt aux stands. Le premier relais sera mené de bout en bout par Niki qui est à la lutte avec l’une des Lamborghini Huracan bien plus en forme que la veille. Après l’arrêt aux stands, Niki ressort en 2nde position entourée par 2 GT italiennes. Niki tente immédiatement de reprendre l’avantage mais commet une erreur en doublant le leader et fait une sortie de piste sans conséquences (on évite le bac de peu). Alors en 4e position, Niki profite d’un tête à queue du N°27 dans les ultimes secondes de la course pour prendre la 3e place. Le dernier tour sera mouvementé puisqu’il faudra défendre le podium jusqu’au drapeau à damier (0,150s à l’arrivée).

Grâce à ces beaux résultats, nous prenons la tête du championnat (scratch et AM). Une belle opération avec de partir en Hongrie sur le Hungaroring dans un mois (6-7 Juillet 2019).

Résultats :

Q1 : 3e
Q2 : 1er

Course 1 : 1er (1er AM)
Course 2 : 3e (3e AM)

Tous les résultats et classements ici : www.gtcupopen.net

Photos

Résumés vidéos des courses

2 podiums à Dijon, 1 au Castellet

2 podiums à Dijon, 1 au Castellet

Ultimate Cup Series – Dijon (26-27 Avril 2019)

Pour la 2e manche de la saison en Ultimate Cup Series, nous prenons la direction de la Bourgogne et le circuit de Dijon-Prenois. La première de la saison à Estoril ne fut pas une grande réussite en terme de résultats (abandon pour la 72 alors aux avant-postes), on a à cœur de se rattraper ce week-end !

Au niveau des équipages, seule modification : William Cavailhes intègre l’équipage de la 3 en catégorie Ultimate Gentleman.

  • #3 : Jean-Lou Rihon, Frédéric Croullet, William Cavailhes
  • #72 : Maxime Robin, Arnold Robin

La qualif

Les essais qualif (en 3 temps) débutent sous la pluie et se termineront sur piste quasi-sèche. Arnold Robin sur la 72 prendra part aux 2 premières séances avec une belle réussite : P3 en Q1 et en Q2. Maxime Robin, dans la troisième séance, fera le 5e temps ce qui nous offre la 2nde place sur la grille (moyenne des 3 temps). Pour la 3, la belle perf est à mettre au crédit de William Cavailhes (2nd de la Q2). Malheureusement ce sera plus compliqué pour ses coéquipiers : P13 pour Jean-Lou Rihon en Q1 et P12 pour Frédéric Croullet. La 3 partira tout de même 5e sur la grille et 1er Ultimate Gentleman !

L’endurance de 4h

Sur piste humide durant les 4h, la course se déroulera sans problèmes majeurs pour la 72 qui prendra rapidement les commandes (au 5e tour) et ne lâchera pas la première place jusqu’à la fin. La gestion parfaite de l’avance permettra à Arnold de terminer tranquillement le travail avec 55 secondes d’avance sur le 2nd (alors qu’on a compté jusqu’à 3 tours d’avance). Première victoire de la saison pour le Team ! Et donc première victoire en Ultimate Cup Series.

Pour la 3, comme on aurait pu le craindre, le départ est compliqué avec un recul de 5 places au classement pour être 10e au bout d’une heure. Par la suite, l’objectif est clair : rentrer dans 3 premiers Ultimate pour obtenir le premier podium de la saison. Chose faite puisque nous terminons 9e et 2nd Ultimate. Premier podium également pour cette auto qui tentera de continuer à progresser dans ce classement Gentleman.

Résultats :

Qualif :
#72 : 2e
#3 : 5e (1er Ultimate Gentleman)

Course – 4h :
#72 : 1er
#3 : 9e (2e Ultimate Gentleman)

Tous les résultats et classements ici : www.its-results.com

GT Cup Open Europe – Castellet (27-28 Avril 2019)

Court déplacement pour cette 1ère manche de la GT Cup Open Europe puisque c’est sur le Circuit Paul Ricard du Castellet dans le Var que va se dérouler la toute première course de ce nouveau championnat lancé par GT Sports. En support de l’International GT Open, cette Cup est réservée au GT inférieures aux GT3. De notre côté, Niki Leutwiler a choisi la Porsche 911 modèle 991 GT3 Cup de 2e Génération. Après un titre en GT4 European Series en 2018, l’association avec le pilote suisse nous permet de fonder de bons espoirs dans cette nouvelle catégorie qui présente un format similaire (2 qualifs et 2 courses de 55 minutes avec arrêt aux stands)

Les qualifs

Une qualif le samedi, une le dimanche mais même résultat : P5 (3e AM en Q1 et 4e AM en Q2). Malgré une BOP (Balance Of Performance), l’écart entre les autos existe notamment avec les Lamborghini Huracan Super Trofeo qui sont plus rapide. Nous somme tout de même satisfait de ce résultat puisque nous plaçons par 2 fois notre N°22 en première place parmi les Porsche.

Les courses

Après un bon départ Niki se retrouve 3e avant de prendre la 2nde place dans le premier tour. Mais rapidement, il a dû laisser sa place à la Lamborghini plus véloce et s’installer en 3e position. Place qu’il ne lâchera pas jusqu’au terme de la course.

La course 2 sera bien plus animée ! Après un départ moyen, Niki se retrouve à lutter avec une Mercedes AMG pour le gain de la 5e place. Il effectue le dépassement mais quelques secondes plus tard il part à la faute. Heureusement le circuit a des dégagements importants et permet à Niki de reprendre la piste mais en fin de peloton. C’est alors que le bal des dépassements commence. Niki réalise de belles passes d’armes et remonte au classement. Il fait le spectacle mais ce ne sera pas suffisant pour accrocher un podium, il manquait quelques minutes de course… Il limite les dégâts au classement avec cette 5e place et 4e AM puisqu’il pointe 3 au général et 2e AM.

Résultats :

Q1 : 5e
Q2 : 5e

Course 1 : 3e (2e AM)
Course 2 : 5e (4e AM)

Tous les résultats et classements ici : www.gtcupopen.net

VdeV-Estoril : Une finale à oublier…

VdeV-Estoril : Une finale à oublier…

L’heure de la finale VdeV Endurance Series a sonné !! Direction le Portugal et le circuit d’Estoril (proche de Lisbonne) pour une course de 6h gratifiée d’un coef 2 au niveau des points au championnat. Le titre est encore jouable pour la 72, 3e avant ce meeting avec 14pts de retard. La mission risque d’être compliquée puisqu’il faudra terminer le plus haut possible tout en devançant nos 2 voitures concurrentes (la 22 d’Inter Europol Compétition et la 26 de Wimmerwerk Motorsport) de 3 places au moins.

Au niveau des équipages, on reste dans la continuité du Mans (ce qui ne fut pas toujours le cas cette saison) avec :

  • #9 : Cyril Denis, Jean-Lou Rihon, Frédéric Croullet
  • #72-Sarthe Objectif 24 : Maxime Robin, Arnold Robin, Philippe Paillot

La qualif

Après une journée d’essais passée sous la pluie, la séance qualif de samedi matin se déroulera sur piste sèche. De nouveaux repères à prendre et deux stratégies : pour la 72 seuls les frères Robin piloterons avec la mission pour Maxime de placer la voiture le plus haut possible sur la feuille des temps ! Pour la 9, les 3 pilotes effectuerons des petits relais de 10 minutes chacun. L’issue est conforme aux estimations avec une 7e place pour la 72 et 10e pour la 9.

L’endurance de 6h

Chaque pilote va faire un relais de 2h et la stratégie est la même pour les 2 voitures : terminer le relais par les pilotes les plus rapides (Maxime Robin pour la 72 et Cyril Denis pour la 9). Le départ est donc réservé à Arnold Robin et Fred Croullet.

L’entame est émaillée par de nombreuses sorties et safety car dont quelques unes à mettre à notre actif…

Malgré cela, le début de course est plutôt bon pour la 72 (5e au bout d’1h) mais un bac va anéantir le travail effectué. Sur ce circuit d’Estoril, les bacs sont nombreux et proches de la piste ce qui ne pardonne pas dès la moindre erreur. Un temps précieux est perdu et fera partir Philippe pour le 2nd relais en 17e position… Ce dernier effectuera un beau relais avec une remontée en 7e place mais au moment de rentrer aux stands au bout de 4h de course, la courroie lâche… L’opération est compliquée puisque la courroie est très difficile d’accès sur ces LMP3, mais la décision est prise de tenter le tout pour le tout (car la 22 d’InterEuropol est bloquée elle aussi aux stands pour problème technique et si la 26 doit abandonner, les points pour avoir terminer la course peuvent valoir cher !). L’exploit est réalisé par notre équipe de mécanos exceptionnelle qui en moins de 40 minutes ont démonté la voiture, changé la courroie et remonté la voiture et donné à Maxime une auto compétitive car celui-ci améliorera le meilleur temps de l’équipage. Nous terminons donc loin, à la 12e place, ce qui nous fait reculer au général à la 6e position…

Pour la 9, les espoirs de bien figurer étaient présents. Alors qu’en début de course, la voiture se plaçait entre la 7 et 9e position, une sortie de piste (elle aussi…) fera perdre beaucoup de temps. Surtout qu’il s’agissait du dernier tour avant de rentrer aux stands pour Fred. Dès lors, la bataille se jouera à l’arrière du peloton autour des 14/15e positions. Cyril Denis effectuera un relais sérieux pour remonter en 11e position finale.

La déception est le sentiment prédominant pour cette dernière course de la saison. 

Nous avons tout de même vécu une saison au-delà des espérances compte tenu du contexte et des changements survenus en début de saison (suite au meeting de Barcelone). On réalise sur la saison : 4 podiums dont 2 victoires et la possibilité d’aller chercher le titre sur la dernière manche en seulement 6 courses pour la 72. Pour la 9 et les nombreuses modifications d’équipages où seul Jean-Lou Rihon fera la saison complète, l’objectif était de découvrir la voiture et de faire des courses les plus propres possibles.

Résultats :

Qualif (classement en PDF) :
#72 : 7e
#9 : 10e

Course – 6h (classement en PDF) :
#72 : 12e
#9 : 11e

Classement Championnat LMP3 2018 : classement PDF

Tous les résultats et classements ici : vdev.fr/resultats2018

VdeV-Le Mans : une victoire dans le temple de l’endurance

VdeV-Le Mans : une victoire dans le temple de l’endurance

Alors que la fin de saison est proche, l’avant dernière manche nous mène dans le temple de l’endurance sur le Circuit Bugatti du Mans (6-7 Octobre 2018).

Une nouvelle fois, la #9 change sa composition d’équipage avec l’arrivée de Cyril Denis aux côtés de Jean-Lou Rihon et Frédéric Croullet. Pour la #72-Sarthe Objectif 24, RAS, on conserve un trio qui fonctionne bien et qui aura à cœur de briller à domicile (NDLR : SO24 soutient le développement des pilotes sarthois dont Maxime Robin pour cette saison 2018).

La qualif

La séance qualif ne nous positionne pas en haut de la grille (11e et 12e) mais nous savons que ce championnat VdeV laisse place à la stratégie de course notamment avec les pénalités obligatoires suivant le niveau de l’équipage. Aucune crainte donc, nous savons que nous pourrons remonter en course.

Place à la course !

Le départ se fera sous la pluie ce qui rend le pilotage compliqué. Les premiers tours en paquet sont bien gérés et nous évitons les contacts et pièges de la piste. La piste sèche petit à petit ce qui la rend compliquée. De nombreux tête à queue et sorties de piste animent la course dont la #9 qui nous propose une belle figure dans le dernier virage avant la ligne de départ, sans gravité. Au bout d’1h de course,  les positions stagnent : #72 > 10e, #9 > 12e. C’est dans la 2e heure que la #72 effectue une belle remontée et pointe désormais en 3e position (la #9 est 10e).

La fin de course nous réserve de belles surprises et quelques sueurs froides. Alors en bataille avec la #33 d’Inter Europol pour le gain de la seconde position, Arnold Robin tente tout pour passer. A la limite de l’accrochage à plusieurs reprise, c’est finalement une crevaison sur la Ligier polonaise qui permettra à notre Norma de terminer la course en 2nde position.

Après le podium, un nouveau rebondissement change le classement final !! Le vainqueur du jour, la #22 d’Inter Europol également, écope d’une pénalité de 40s. Avec moins de 34s de retard au damier, nous récupérons finalement la victoire !

Au général, l’équipage de la #72 est 3e avec seulement 14pts de retard sur le leader, on le rappelle, sans avoir disputé la première course de la saison (à Barcelone puisque le trio était engagé à l’origine sur une Norma M20FC). Tout est encore jouable lors de la dernière manche de la saison qui se déroulera à Estoril le premier week-end de Novembre. Une course de 6h nous y attend ce qui signifie qu’un coef 2 sera attribué (les points sont doublés). Cela nous laisse de l’espoir dans la course au titre si les événements tournent en notre faveur comme ce week-end…

Très belle performance de toute l’équipe !

Résultats :

Qualif (classement en PDF) :
#72 : 11e
#9 : 12e

Course – 4h (classement en PDF) :
#72 : 1er
#9 : 10e

Tous les résultats et classements ici : vdev.fr/resultats2018

>> Prochain rendez-vous (7/7) : Circuito do d’Estoril (Portugal) les 2 et 3 Novembre

PHOTOS

VIDEO

GT4 Europe : Le titre AM pour Niki Leutwiler

GT4 Europe : Le titre AM pour Niki Leutwiler

Pour cette finale du GT4 European Series, direction l’Allemagne et le mythique circuit du Nurburgring. Nous nous présentons dans une situation idéale pour remporter le titre AM avec 40pts d’avance. Le titre Team reste abordable malgré un handicap de 10pts.

Nos concurrents italiens doivent réaliser un parcours presque parfait pour jouer le titre (minimum une victoire et une 2e ou 3e place) et dans le même temps que Niki ne marque aucun point. La situation est plus que confortable mais attention à ne pas baisser la garde !

Les 2 séances qualificatives se déroulent plutôt bien, nous partirons par deux fois devant nos adversaires directs. La pôle en Q2 nous montre que Niki est dans le rythme et que le podium voire la victoire et jouable.

La course 1 suffira pour assurer le titre ! Une course sage de la part de Niki qui monte sur le podium et donc s’octroie le championnat AM. Pour la deuxième année du Team et de Niki en GT4, la consécration est déjà là. Le travaille de toute l’équipe paye et cette victoire est une belle récompense pour tout le monde.

Réaction de Niki après la course 1 :

Niki Leutwiler, #222 Porsche Zentrum Oberer Zürichsee by TFT Racing / Porsche Cayman GT4 CS MR : “Having won the championship means a lot to us all at Porsche Zentrum Oberer Zürichsee by TFT Racing. I’m happy for everybody who was involved. My engineer, my mechanics, everybody. Their work is really important and it’s an achievement of everybody! We’ll be celebrating a bit tonight.”

Le résultat de la course 2 reste anecdotique mais laisse un goût amer avec : un premier arrêt suite à un contatc puis 2 Drive Through qui nous pénalisent largement. Nous terminons tout de même la course pour l’honneur, l’essentiel étant ailleurs.

Résultats :

Q1 : 16e (2e AM)
Q2 : 23e (1er AM)

Course 1 : 25e (3e AM)
Course 2 : 33e (10e AM)

Tous les résultats ici : european.gt4series.com

VdeV/GT4 : 1 week-end, 2 championnats, 3 podiums

VdeV/GT4 : 1 week-end, 2 championnats, 3 podiums

Ce week-end des 1er et 2 Septembre fut chargé pour l’équipe qui engageait les 2 Norma M30 LMP3 en VdeV à Navarra (Espagne), tandis que la Porsche Cayman Clubsport MR GT4 #222 prenait la direction de la Hongrie et le circuit de l’Hungaroring pour la 5e manche du GT4 European Series.

 

GT4 European Serie – Hungaroring

Arrivé en Hongrie avec 40pts d’avance au championnat, l’objectif du week-end est de conserver cette avance et même de l’accroître si l’opportunité se présente. Après des qualifs difficiles (1,9s de retard sur la pôle AM en Q1 et 1,4s en Q2), nous partirons par 2 fois en 3e position AM.

La première course débute sur le sec, mais à mi-course la pluie fait son apparition. Ayant anticipé la stratégie nous repartons en piste avec des pneus pluie quand nos concurrents sont encore en slick. Cet avantage devait nous faire remonter au classement mais un safety-car puis un drapeau rouge anéanti nos espoirs. On conserve tout de même la 3e place mais on perd des points au général face à nos dauphins au classement : les italiens Ghezzi et Giovanelli.

La course 2 se déroulera entièrement sur piste humide. La stratégie est bonne et nous remontons au classement. Suite à un nouveau drapeau rouge, nous terminons la course aux portes du Top10 mais surtout en 2nde position AM devant la #76 des italiens du Autorlando Sport. Scholl étant intouchable ce week-end, nous assurons les podiums et conservons la tête du championnat toujours avec 40pts d’avance. Ce statut quo nous fait entrevoir la victoire finale puisqu’il ne manque plus que 11 points pour remporte le Championnat AM.

Résultats :

Q1 : 27e (3e AM)
Q2 : 19e (3e AM)

Course 1 : 18e (3e AM)
Course 2 : 11e (2e AM)

Tous les résultats ici : european.gt4series.com

VdeV – Navarra

Après un dernier week-end en VdeV exceptionnel soldé par la victoire de la #72 de Maxime Robin, Arnold Robin et Philippe Paillot, nous partons en Espagne dans l’optique de rééditer l’exploit. Avant de rentrer dans le vif du sujet, petit point sur les équipages : pour la 72 le trio reste identique, mais pour la 9 un nouveau pilote débarque en la personne de Frédéric Croullet (qui a déjà couru cette année avec l’Equipe Palmyr).

Les qualifs furent compliquées mais nous savons que la stratégie de course peut tout changer comme à Dijon où la gestion des pneus a été bénéfique en fin de course. Les passages par la voie des stands (pénalités en fonction de l’expérience des pilotes) seront en notre faveur car moins nombreux que pour nos concurrents. Nous partons donc pour 6h d’endurance (4h habituellement) dont une partie en nocturne (départ à 16h45 et donc arrivée prévue à 22h45) pour ce qui sera la course la plus longue du Championnat avec Estoril (la finale en Novembre). Un contact en tout début de course sur la 72 lui fait perdre 3 tours. Un handicap compliqué à remonter… Mais petit à petit la voiture Sarthe Objectif 24 gagne place après place et se retrouve même 3e à 30 minutes du terme (mais avec un drive-through à effectuer). C’est à ce moment-là qu’une Phoenix s’embrase sur la ligne de départ et oblige un arrêt de la course sur drapeau rouge. Un nouveau podium s’offre donc à nous malgrè les 27s de pénalité !!

Au général, sans avoir disputé la 1ere course de la saison en LMP3 à Barcelone,  le trio Robin/Robin/Paillot pointe en 5e position à seulement 23pts des leaders. Tout reste encore possible !

Résultats :

Qualif :
#72 : 11e
#9 : 7e

Course :
#72 : 3e
#9 : 9e

Tous les résultats ici : https://vdev.fr/resultats2018

GT4 Europe : En tête des Championnats AM et Team

GT4 Europe : En tête des Championnats AM et Team

4e manche de la saison pour le GT4 European Series : direction la Belgique sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps. Après un week-end plus que réussit en Italie à Misano il y a quelques semaines, nous souhaitons poursuivre sur cet élan.

Le talent de Niki et la stratégie de l’équipe a parfaitement fonctionné. Après de bonnes qualifs, l’objectif est clair : monter sur la plus haute marche du podium. Chose faite dès la course 1 avec une belle remontée au général. En course 2, nous finirons 2nd mais loin devant nos principaux adversaires italiens qui ne marquerons qu’un point au championnat ce week-end. Opération idéale donc qui nous propulse en tête du classement AM avec 40pts d’avance et par la même occasion en tête du Championnat Team.

Résultats :

Q1 : 21e (2e AM)
Q2 : 23e (3e AM)

Course 1 : 12e (1er AM)
Course 2 : 15e (2e AM)

Tous les résultats ici : european.gt4series.com

FFSA GT4 à Dijon

FFSA GT4 à Dijon

Retour sur la 3e manche du Championnat de France FFSA GT4 sur le Circuit de Dijon-Prenois (13-14-15 Juillet 2018) avec la BMW M4 GT4 de la famille Salam (Olivier et Bernard).

Les 2 pilotes auscitains reviennent en Championnat de France FFSA GT4 après une première manche disputée à domicile sur le circuit de Nogaro. L’objectif reste le même : appréhender au mieux le pilotage de la BMW M4 GT4 acquise en ce début d’année 2018 tout en prenant un maximum de plaisir. Engagés en AM (2 pilotes de catégorie Bronze selon le barème FIA), la concurrence est rude avec 41 autos en piste dont 21 en AM (20 Pro-AM).

Comme on pouvait s’y attendre, le niveau est plus que relevé dans ce championnat. Les qualifs sont compliquées et nous font partir en fond de grille.  En course, nous profitons des déboires des autres concurrents pour remonter au classement. Malheureusement, nous ne parvenons pas à entrer dans les points (Top 10).

Résultats :

Q1 : 39e (19e AM) pour Bernard Salam
Q2 : 33e (13e AM) pour Olivier Salam

Course 1 : 31e (16e AM)
Course : 2 28e (13e AM)

Tous les résultats ici : ffsagt.gt4series.com

Victoire en VdeV à Dijon !

Victoire en VdeV à Dijon !

Direction Dijon pour la 4e manche du Championnat VdeV (31 Juin et 1er Juillet 2018). Comme depuis le début de la saison, nous engageons 2 Norma M30 LMP3 : la #72 Sarthe Objectif 24 et la #9. A noter le changement d’équipage pour la 9 qui conserve Jean-Lou Rihon mais qui ajoute Xavier Michel et Antoine Weil (tous deux associés pour la course d’ouverture des 24H du Mans : le Road To Le Mans dans le Cadre de la Le Mans Cup).

Maxime Robin / Arnold Robin / Philippe Paillot (#72) remportent cette course de 4H avec 3 petites secondes d’avance sur un dépassement dans les derniers instants de la course.

La 9 obtient une 7e place honorable pour un trio qui n’avait jamais roulé ensemble.

Résultats :

Qualif :

  • #72 : 10e
  • #9 : 11e

Course :

  • #72 : 1er
  • #9 : 7e

 

Tous les résultats ici : www.its-results.com

GT4 European Series : Week-end presque parfait à Misano

GT4 European Series : Week-end presque parfait à Misano

Le championnat GT4 European Series dans lequel nous engageons la Porsche Cayman Clubsport MR GT4 de Niki Leutwiler prenait la direction de l’Italie (et plus précisément le circuit de Misano) le week-end des 23 et 24 Juin pour la 3e manche de la saison.

Après une première journée marquée par des orages et inondations dans le paddock, Niki a du trouver ses marques en qualif. La première séance fut compliquée, ce qui nous fait partir en fond de grille. La seconde bien meilleure nous offre la pôle position et de belles perspectives pour la course du dimanche.

Au final, la course 1 se passe comme prévu : dans le trafic. Difficile de remonter sur les leaders de la catégorie AM mais une seconde place permet de marquer de gros points au championnat. La course 2 sera par contre une course parfaite. Leader de bout en bout, Niki assure la victoire AM.

Un très beau week-end pour le team, avec 2 podiums dont 1 victoire et une remontée en seconde position au classement général avec seulement 2pts de retard sur les leaders.

Résultats :

Q1 : 34e (4e AM)
Q2 : 9e (1er AM)

Course 1 : 31e (2e AM)
Course 2 : 12e (1er AM)

Tous les résultats ici : european.gt4series.com